Différents types de filtres à huile et leur fonctionnement

Différents types de filtres à huile et leur fonctionnement

L’huile est l’élément vital du moteur de votre voiture ou de votre camion (ou moto, bateau, avion, tracteur ou autres). Tout simplement. Mais comme l’huile circule à travers le moteur, elle draine aussi un certain nombre de contaminants (pour faire simple, de la saleté). Cette saleté peut évidemment abîmer votre moteur. Jusqu’à provoquer une panne irréparable.

Comment fonctionnent les filtres à huile?

Les premiers moteurs à combustion interne n’utilisaient pas de filtres à huile et avec la mauvaise qualité de l’huile disponible à l’époque, les véhicules avaient besoin de vidanges fréquentes. Finalement, le premier système de filtration de l’huile à circulation complète a été développé. Ce dispositif permettait à l’huile de circuler dans le filtre avant d’atteindre les composants cruciaux à l’intérieur du moteur.

Jusque-là tout va bien, mais il y avait (et il y a encore) une grosse mise en garde : La grande majorité des systèmes de lubrification pressurisés à l’intérieur des moteurs à combustion interne comprennent une forme de déviation du filtre pour protéger le moteur contre le manque dans certaines circonstances. Un bon exemple est le temps très froid. Dans cette situation, si l’huile est trop épaisse, elle peut contourner le filtre. L’huile peut également contourner le filtre lorsque ce dernier est bouché. Dans ces cas, l’huile n’est parfois pas filtrée, même lorsque le moteur est équipé d’un filtre à huile à circulation complète.

En fonctionnement, l’huile entre dans le filtre par une série de petits trous sur le bord extérieur de la bride de base. L’huile est ensuite dirigée dans le filtre, pour sortir dans le moteur au moyen du grand trou au centre. La plupart des filtres à huile modernes sont équipés d’une soupape anti-refoulement. Il s’agit souvent d’une forme de membrane en caoutchouc qui recouvre les trous du périmètre sur la bride de base. La membrane subit une pression sur les côtés lorsque l’huile entre dans le boîtier du filtre. Lorsque le moteur n’est pas allumé, la membrane en caoutchouc recouvre les trous. Évidemment, les soupapes anti-refoulement maintiennent l’huile dans le filtre. Elles permettent également d’éviter les démarrages secs du moteur (lorsque le moteur démarre sans huile).

Premières conceptions de filtres à huile

Les premières conceptions de filtres à huile s’appuyaient sur un élément remplaçable inséré dans un boîtier en métal. Pour changer le filtre, il fallait retirer le boîtier, jeter l’élément, nettoyer le boîtier, ajouter un nouveau filtre et réinstaller l’assemblage dans le moteur. Au milieu du 20e siècle, les filtres vissables ont gagné en popularité. L’élément de filtre et la cartouche sont autonomes. Il suffit de retirer l’assemblage, le jeter et visser un nouveau filtre lors de la vidange. On assiste aujourd’hui à un retour à la première conception de filtre à huile. Dans ce système, l’huile est filtrée par un élément contenu dans un boîtier séparé, car l’élément de filtre remplaçable est plus écologique qu’un filtre vissable. N’oubliez pas que les véhicules motorisés d’aujourd’hui nécessitent bien moins de vidanges que ceux d’autrefois.

Types de filtres à huile aujourd’hui

De nombreux types de filtres à huile sont disponibles aujourd’hui, et il existe un nombre de tests tout aussi grand au cours desquels divers filtres sont démontés et diagnostiqués. En vérité, les filtres à huile ne sont pas tous égaux. Résultat : La qualité est généralement proportionnelle au prix.

Mais y a-t-il de vraies différences entre les filtres standards, les filtres haute performance, les filtres de course et les filtres synthétiques? Absolument.

Vous devez d’abord considérer la mission du véhicule motorisé. L’illustration parfaite est une voiture de course. Celle-ci ne connaîtra que rarement, ou jamais, des démarrages à froid (en général, l’huile est chauffée avant le démarrage). L’huile est souvent changée, simplement parce que les moteurs sont inspectés et régulièrement démontés. L’huile dans les moteurs de voitures de course était autrefois plus épaisse que celle que l’on trouvait dans les véhicules de tourisme, mais c’est aujourd’hui l’inverse. Les coureurs ont découvert les avantages d’une huile légère.
Sans entrer dans les détails, il n’est pas rare de trouver des moteurs de course remplis d’huile aussi légère qu’un grade zéro. Les filtres de course sont conçus pour fonctionner avec ces huiles. Certains filtres de course ne sont pas équipés de soupapes anti-refoulement.

D’un autre côté, de nombreux filtres à huile de course sont dotés d’un support interne qui résiste aux températures élevées et aux niveaux d’eau dans l’huile qui peuvent boucher les types de supports de filtre à huile standards. De nombreux filtres à huile de course sont conçus pour fournir des niveaux élevés de circulation de l’huile avec une restriction inférieure. Certains filtres à huile de course conçus pour une utilisation dans les applications d’endurance (par exemple, courses de 12 ou 24 heures) contiennent un support différent conçu pour piéger les contaminants plus petits.

Certains filtres de course ou hautes performances sont fabriqués avec des boîtiers plus robustes pour protéger contre les débris de la piste. Des embases plus lourdes sont également intégrées dans certains de ces filtres. Cela permet d’assurer que le corps du filtre ne fléchit pas dans des conditions de pression élevée. Certains sont fabriqués de sorte à être attachés pour empêcher un descellement accidentel. Quelques filtres hautes performances intègrent également des fils roulés plutôt que des fils coupés pour assurer que le filtre ne se démonte pas pendant l’installation.

Papier ou plastique?

Le support filtrant constitue une autre différence. Certains filtres sont équipés d’un support filtrant synthétique (plutôt qu’un support en papier plissé). Le support synthétique est considéré comme capable de piéger de petits contaminants pendant plus longtemps (plus de kilomètres). Par ailleurs, certains filtres synthétiques incluent des mélanges spéciaux de caoutchouc pour les bagues d’étanchéité et des soupapes de refoulement. L’objectif? Tout comme le support filtrant, ils sont conçus pour durer plus longtemps. Enfin, certains filtres synthétiques ont des corps plus grands (généralement plus longs) que les filtres conventionnels, ce qui signifie qu’ils ont une capacité supérieure. En raison de ces facteurs, certains filtres à huile synthétiques ont une durée de vie allant de 11 265 à 40 233 kilomètres.

Comme vous avez pu le constater, on retrouve plein de variables à l’intérieur des filtres à huile. Alors, qu’est-ce qui convient à votre voiture, camion, moto ou autre véhicule équipé d’un moteur à combustion interne? La réponse est : cela dépend. Vous devez étudier attentivement les spécifications de chaque filtre pour déterminer celui qui convient pour votre application particulière. Si votre véhicule est plus récent, vous devez également vous pencher sérieusement sur la garantie. Certains filtres peuvent être considérés comme non compatibles par le constructeur automobile et cela a son importance lorsqu’il est question de réclamation sous garantie.

En réalité, vous devez y réfléchir à deux fois avant d’utiliser une huile synthétique de grade élevée et un filtre à huile haute performance dans un vieux tacot. Et de manière similaire, cela n’a pas beaucoup de sens d’utiliser l’huile et le filtre les moins chers possible dans une Ferrari de collection. Pour finir, choisir un filtre, c’est comme choisir une huile. Prenez celui qui correspond le mieux à l’application et à votre budget.

Quelques faits concernant la filtration

  • Le filtre à huile requis pour une Buick six cylindres est très différent de celui que l’on trouve dans un dragster Top Fuel de 7 000 chevaux (ou plus). Dans les deux cas, la mission est la même : garder l’huile propre.
  • Les filtres ne se valent pas tous. L’application prévue pour un filtre à huile donné a un grand impact sur la conception du composant. Le filtre à huile d’une voiture de course est très différent du filtre d’un véhicule de tourisme.
  • Dans un moteur de véhicule de tourisme typique, l’huile entre dans le filtre au niveau du coussin filtrant, généralement intégré au bloc moteur. De là, elle circule par une série de petits trous sur le périmètre extérieur du filtre. À ce point, l’huile est contrainte de passer par l’élément de filtre (de l’extérieur à l’intérieur), puis vers le centre du filtre (en revenant dans le moteur par le biais d’un grand trou fileté sous le pointeur).
  • Lorsqu’un filtre fonctionne bien, les composants internes du moteur, comme les bielles, l’arbre à cames et la distribution, sont protégés des contaminants pouvant causer des dommages majeurs. Ces composants sont chers. Choisir la bonne huile et le bon filtre peut indéniablement favoriser une longue durée de vie.

Par Wayne Scraba