Tire buying guides and tips

Cinq grands mythes sur les pneus

La plupart d’entre nous ne savent pas grand-chose sur les pneus et ce que nous pouvons penser est majoritairement faux. Voici cinq mythes répandus sur les pneus.

1. Les pneus toutes saisons ont une meilleure adhérence sur route mouillée que les pneus été.

Voilà la vérité : Un pneu toutes saisons cède une traction sur route mouillée (entre autres choses) contre une meilleure mobilité dans la neige et à des températures négatives. Concevoir un pneu est un exercice de compromis : Améliorer un certain facteur de performance signifie presque toujours réduire un ou plusieurs autres facteurs de performance. (Certains utilisent plus précisément le terme « trois saisons » pour qualifier les pneus d’été.)

Pour rendre les choses encore plus complexes, lorsque l’on change de catégorie (ou même de marque), les résultats peuvent eux aussi changer. Un pneu toutes saisons ultra hautes performances peut offrir une meilleure adhérence sur route mouillée qu’un pneu d’été haute performance ou qu’un pneu d’été grand tourisme.

2. Une bande de roulement profonde est synonyme d’une longue durée de vie du pneu restante.

Voilà la vérité : Beaucoup sont surpris que les pneus puissent atteindre la fin de leur vie sans être allés trop loin ou sans avoir trop roulé.

Certains constructeurs automobiles recommandent de remplacer les pneus tous les cinq ou six ans, quelle que soit la profondeur de la bande de roulement. Un pneu monté sur un véhicule pendant sept ou huit ans est comme un humain de 65 ans : Même s’il a l’air en forme et en bonne santé, il aura du mal à jouer au football contre des jeunes de 19 ans. S’il fait plus de 41 degrés dehors, une simple balade peut être fatale à la fois pour les personnes âgées en petite forme et les vieux pneus mal entretenus.

Voici comment estimer l’âge de votre pneu :

  • Cherchez les lettres « DOT » sur le flanc. Elles sont suivies d’une séquence de chiffres, qui peuvent se trouver dans trois ou quatre cases séparées. Les quatre derniers chiffres indiquent quand le pneu a été fabriqué : « 3112 » signifie que le pneu a été fabriqué pendant la 31e semaine de l’année 2012.
  • Regardez si le flanc présente des micro-fissures. Les fissures sont une indication claire que le pneu doit être remplacé.
  • Inspectez le caoutchouc qui se détériore, ce qui peut être un gros problème pour les véhicules qui roulent peu comme les camping-cars, les voitures de collection, les voitures de luxe, les véhicules utilisés par des personnes âgées et les fourgonnettes opérées par des organismes caritatifs.

3. Un pneu éclate si le chiffre « pression max » sur le flanc est dépassé.

Voilà la vérité : Un nouveau pneu de qualité n’éclatera pas, même si la pression maximale est largement dépassée. Toutefois, tout est possible si le pneu a été endommagé ou s’il est monté sur une roue bon marché ou abîmée.

L’indice de « pression max », couplé à l’indice de « charge max » (se trouvant également sur le flanc), indique la capacité de charge maximale d’un pneu. Vous devez savoir que c’est la pression de l’air qui permet au pneu de supporter une charge. À une pression de 1 livre au pouce carré (psi), un pneu ne supporte aucun poids. Pour augmenter sa capacité de charge, la pression doit être augmentée. (Imaginez une bouteille en plastique : lorsque le bouchon est retiré, elle peut être facilement écrasée, mais quand elle est neuve et non ouverte, elle peut supporter le poids d’un adulte). Toutefois, à une certaine pression, ajouter plus d’air au pneu ne permettra pas d’augmenter sa capacité de charge. C’est ce que « charge max/pression max » signifie.

4. L’indication « pression max » sur le flanc est la pression de gonflage appropriée pour vos pneus.

Voilà la vérité : La pression de gonflage appropriée pour un pneu est déterminée par le constructeur du véhicule, pas par le fabricant du pneu. Le gouvernement exige désormais que les nouvelles voitures fassent mention de cette pression recommandée sur une affichette située dans le cadre de la portière côté conducteur. Sur les voitures plus anciennes, cette affichette se trouvait souvent dans le cadre de la portière, mais pouvait aussi être apposée sur la porte du coffre, l’ouverture de la boîte à gants, l’ouverture de la console ou le volet d’accès au réservoir d’essence. Si vous ne trouvez pas l’affichette de pression recommandée, consultez votre manuel du propriétaire ou appelez le service clientèle du fabricant de votre véhicule. En gonflant le pneu au-delà de la recommandation du constructeur, il est plus susceptible de s’abîmer dans les nids-de-poule et de diminuer le confort de conduite.

5. Les pneus de marque premier prix sont aussi bons que les pneus de grandes marques, car ils sont fabriqués par la même entreprise.

Voilà la vérité : Comme pour la plupart des produits, la qualité est proportionnelle au prix.

Il est facile de voir comment cette fausse idée s’est développée. Chaque fabricant de pneus a une marque premium sur laquelle il concentre sa recherche, son développement et ses tests. Et presque toutes ces entreprises produisent d’autres marques. Beaucoup fabriquent des pneus pour les autres, comme les magasins de pièces auto, qui sont vendus sous la marque du magasin. En descendant dans cette liste, le développement et les tests ne deviennent plus que des exigences légales. La R&D de la marque premium a souvent, mais pas toujours, des retombées sur les marques économiques. Donc la différence est peut-être si infime qu’on ne peut pas faire la différence. Ou peut-être que si.

Vous pouvez être presque certain que les pneus économiques ou de marque privée fabriqués par des grands noms résisteront aux défaillances autant que les offres premium de l’entreprise. Après tout, si le pneu de la marque du magasin fait défaut, cette entreprise de pneus sera poursuivie tout comme si le pneu affichait un nom de marque premium. Toutefois, des caractéristiques comme la durée de vie de la bande de roulement, la traction, la capacité à résister aux eaux profondes, le bruit et le confort seront probablement, mais pas toujours, inférieures.

On peut facilement soutenir que les pneus sont le composant le plus complexe, le plus important, le moins compris, le moins apprécié et le moins entretenu d’un véhicule. Les bons conducteurs vous diront qu’ils le savaient déjà.